全部 标题 作者
关键词 摘要


Impact des genres sur la composition des cha nes de référence : le cas des faits divers

DOI: 10.1051/shsconf/20120100061

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Cette étude porte sur la manière dont les expressions coréférentielles d’un texte, composant ce qu’on appelle les cha nes de référence (désormais CR, cf. Corblin, 1995, Charolles, 1988, Schnedecker, 1997) sont conditionnées par le genre de leur texte d’accueil. Des études antérieures ont, en effet, démontré l’étroite corrélation entre genre discursif et CR, soit en s’appuyant sur l’étude d’un genre précis, p.e. le portrait journalistique, soit en comparant le comportement des CR dans des genres diversifiés (presse, romans, textes administratifs (Longo & Todirascu, 2010 ; Longo (à para tre) ; nouvelles vs portraits journalistiques, Baumer, 2011), quitte à limiter l’analyse à certaines catégories d’anaphores (hyperonymiques, Condamines, 2005 ; pronominales, Tutin et al., 2000). Il s’agit d’étayer cette thèse en prenant comme genre d’appui le fait divers (désormais FD), genre qui, pour étudier la composition des CR, offre de nombreux avantages : la brièveté, d’une part, qui permet de rendre compte de l’intégralité des cha nes ; des caractéristiques thématiques et structurelles bien établies (cf. Barthes, 1964 ; Auclair, 1970 ; Dubied, 2004), ce qui facilite théoriquement l’établissement de corrélations. Sur la base d’un corpus de 46 textes (9838 mots/59097 caractères), indexés sous la rubrique des Faits divers du Républicain Lorrain, quotidien régional de la région lorraine (édition de Metz) et collectés durant l’été 2011 sur le site du journal, nous essaierons de déterminer quelles sont les expressions référentielles mobilisées dans ce genre, quel est leur degré de solidarité, comment elles sont initiées et reliées les unes aux autres ; bref, en quoi elles répondent à un mode de composition précis. Dans cette optique, nous commencerons par rappeler les résultats d’études contrastives antérieures ayant démontré la corrélation entre genre et CR ainsi que les caractéristiques notoires des FD susceptibles de peser sur la composition des CR. Puis, nous procéderons à une étude quantitative du corpus construit pour cette étude, qui fera ressortir le matériau linguistique des CR des FD et, le cas échéant, permettra de dégager quelques modèles de cha nes. Enfin, nous procéderons à l’étude qualitative de notre corpus, en insistant particulièrement sur quelques spécificités référentielles des FD de nature à questionner les approches au long cours de la coréférence.

Full-Text

comments powered by Disqus