oalib

Publish in OALib Journal

ISSN: 2333-9721

APC: Only $99

Submit

Search Results: 1 - 10 of 15 matches for " domaine "
All listed articles are free for downloading (OA Articles)
Page 1 /15
Display every page Item
L’Anaphore associative: contigüité métonymique
Gemma Pe?a Martínez,Ma Amparo Olivares Pardo
Ibérica , 2008,
Abstract: Cet article porte sur les rapports de contigüité exigés lors de la résolution des anaphores associatives. Il s’agit en général de relations métonymiques, car les différents rapports, à caractère notamment socioculturel, entre référent et marque anaphorique convergent dans un même cadre conceptuel, se faisant écho d’éléments ou caractéristiques du même domaine cognitif. L’anaphore associative reprenant ainsi un attribut concret du référent, nous envisageons donc une classification de ces marques anaphoriques d’après des rapports métonymiques, tels que partie à tout, objet à matière et caractéristique ou propriété à objet.
Changement climatique et domaines skiables: simulation en Savoie et Haute-Savoie à l’horizon 2015
Jean-Christophe Loubier
M@ppemonde , 2007,
Abstract: Les domaines skiables et le changement climatique posent des questions importantes et nouvelles pour les espaces montagnards. Dans les hautes vallées où ces domaines sont souvent le moteur principal du développement local, on peut s'interroger sur la pérennité du modèle économique de l'or blanc à moyen terme quand les modèles de simulation du climat tablent sur une élévation de la température moyenne comprise entre 1,5° et 5° en 2100. Nous avons tenté de simuler les effets du changement climatique à l'horizon 2015, sur les domaines skiables de Savoie et Haute Savoie.
Cas pratique : Utilisation du système d'information géographique comme outil de gestion de zones humides d'altitude : le cas du domaine skiable de Val Thorens
Stéphanie Gaucherand et Francis Isselin-Nondedeu
Sciences Eaux & Territoires : la Revue du IRSTEA , 2011,
Abstract: Dans quelle mesure l’utilisation d’un système d’information géographique peut-elle aider à la gestion des zones humides de montagne ? Quel est l’intérêt d’un outil de cartographie dans la définition des mesures de gestion et de restauration ? Premiers éléments de réponse et perspectives d’utilisation pour les gestionnaires des zones humides d’altitude du domaine skiable de Val Thorens.
Urbanisation c tière en Algérie, Processus et impacts sur l’environnement : Le cas de la baie d’A n el Turck Coastal urbanization in Algeria, Processes and Environment Impacts : The case of the Bay A n el Turck
Ghodbani Tarik,Semmoud Bouziane
études Caribeénnes , 2012, DOI: 10.4000/etudescaribeennes.4431
Abstract: A quelques kilomètres d’Oran, la zone c tière d’A n el Turck connue auparavant pour ses belles plages, a subi depuis quelques décennies une urbanisation incontr lée touchant essentiellement son domaine public maritime (DPM). Actuellement, sur les parties hautes des plages comme Saint Roch, Paradis, Bouisseville ou Trouville s’alignent des villas de un à deux étages, des garages à bateaux et de grands h tels. L’empiètement sur ces espaces pourtant protégés par plusieurs lois, a participé à l’érosion de la bande sableuse et à la régression de l’activité touristique balnéaire. Une situation qui reflète une nette difficulté dans la gestion et la protection de cet espace convoité et fragile.Notre étude de la zone c tière d’A n el Turck va aborder quatre points : la relation entre la bétonisation du rivage et le changement du trait de c te, l’évolution de l’urbanisation et les stratégies d’occupations, les types de concurrence qui existent entre différents usagers sur l’appropriation du foncier littoral et enfin, les difficultés éprouvées dans la protection du domaine public maritime par les services gestionnaires. La méthode du travail est basée essentiellement sur deux approches : la première est la comparaison entre plusieurs photos aériennes, à différentes dates, pour l’identification des changements naturels affectant le rivage en relation avec l’évolution de l’urbanisation de la c te. La seconde est la réalisation d’entretiens avec les principaux acteurs du territoire et l’analyse des discours formulés par les différents groupes d’intérêts, souvent en situation de conflit. A few kilometres from Oran, the coastal area of Ain el Turck previously known for its beautiful beaches, has suffered in recent decades uncontrolled urbanization affecting mainly the maritime public domain (DPM). Currently, the upper parts of beaches like St. Roch, Paradis, Trouville, Bouisseville or lined with villas from one to two floors, garages for boats and large hotels. Encroachment on these areas yet protected by several laws, participated in the erosion of the sandbank and the decline of seaside tourism. This reflected a marked difficulty in managing and protecting this fragile and coveted space.Our study of the coastal area of Ain el Turck will address four points: the relationship between 'concretisation' of shoreline and shoreline change, the evolution of urbanization and occupation strategies, types of competition between different users on the ownership of coastal land and finally, the difficulties in protecting the maritime public by managing services.The method of
Champs ouverts, habitudes communautaires et villages en alignements dans le nord de la Loire-Atlantique : des micro-sociétés fossilisées dans l’Ouest bocager
Hubert Maheux
In Situ : Revue de Patrimoines , 2012, DOI: 10.4000/insitu.2350
Abstract: Au nord de la Loire-Atlantique, le pays de Chateaubriant a été considéré jusque dans la seconde moitié du XXe siècle comme un pays de bocage. Pourtant dans sa partie occidentale, qui correspond au canton de Derval, les paysages ouverts, composés de landes et de champs en lanières non clos, ont été majoritaires jusque dans la seconde moitié du XIXe siècle, époque à laquelle l’embocagement fut massif. Un habitat rural organisé en rangées constituées de plusieurs logis disposés en alignements était associé à ces champs ouverts dont l’exploitation, qui se maintint jusque dans le troisième quart du XXe siècle, était fortement imprégnée de pratiques communautaires. Une étude de ces micro-sociétés paysannes s’impose avant qu’elles ne s’effacent de nos mémoires. Located in the north of the department of the Loire-Atlantique, the region of Chateaubriant has been considered until the second half of the twentieth century as a hedged farmland. However, in its western part, corresponding to the township of Derval, the open landscape, made up of moors and unenclosed fields divided into strips, predominated until the second half of the nineteenth century when enclosure became ubiquitous. A rural habitat, arranged in rows comprised of several dwellings called longeres, was associated with these open fields. This communal approach to exploitation survived until the third quarter of the twentieth century. A study of these rural micro-societies was necessary to document their historical significance.
La Sous-Famille des Taramelliceratinae (Ammonitina, Haploceratoidea, Oppeliidae) de l'Oxfordien moyen et supérieur (Zone à Plicatilis, Sous-Zone à Vertebrale - Zone à Bimammatum, Sous-Zone à Berrense) du Nord de la Vienne, France (Province subméditerranéenne) [Subfamily Taramelliceratinae (Ammonitina, Haploceratoidea, Oppeliidae) from Middle and Upper Oxfordian strata (Plicatilis Zone, Vertebrale Subzone - Bimammatum Zone, Berrense Subzone) of N Vienne, France (submediterranean province)]
Quereilhac Philippe
Carnets de Géologie , 2009,
Abstract: In the area of northern Poitou studied Taramelliceratinae are present at every level except in the Schilli Subzone, itself possibly absent, and the Stenocycloides Subzone in which only Perisphinctidae and Trimarginites sp. occur. Although some species are known and cited in the literature often, they are figured infrequently or not at all: Taramelliceras (Taramelliceras) dentostriatum (Quenstedt), T. (T.) callicerum (Oppel), T. (Proscaphites) anar (Oppel). Here, the ranges of these species in the stratigraphic succession were determined through their association with other faunas in the same collections, using the presence or absence of known precise stratigraphic markers (for example: Neomorphoceras chapuisi (Oppel) = Transversarium Zone, Luciaeformis Subzone ; Taramelliceras (? Taramelliceras) colleti (Lee) = Rotoides Subzone ; "Epipeltoceras semimammatum" (Quenstedt) = Bimammatum Zone, "Berrense" Subzone, Semimammatum horizon) and/or the disappearance of species with longer ranges (for example: the disappearance of Neoprionoceras lautlingensis (Rollier) which is present in the Parandieri Subzone, but absent in the overlying Luciaeformis Subzone). The ranges of certain species that had been incorrectly located stratigraphically : T. (T.) dentostriatum (Quenstedt), T. (T.) callicerum (Oppel), T. (T.) externnodosum Dorn, have been restored to their true location as determined from their occurrences in the author's collections and in those of other collectors who had noted their stratigraphic relationships to other taxa.It is recommended that the date of creation of the Luciaeformis Subzone and the Nectobrigensis, Luciaeformis and Subschilli horizons (Middle Oxfordian, Transversarium Zone) should be rectified. Currently, these are indicated as having been created in 1984. However, if the author's name, G. Melendez, is correct the date of their creation cannot have been 1984, the year in which the G. Melendez thesis was defended, for the manuscript was published only in 1989. It is also proposed that the Duongi horizon Melendez, 1989, be renamed as the Duongae horizon Melendez, 1989, because the index form, Perisphinctes (Dichotomoceras) duongi Melendez, 1989, is an ammonite species named to honor of A.N. Duong, a woman.The study involved more than fifteen hundred individuals, all collected in the zone investigated. Only the most representative are figured here. The poor state of preservation of the ammonites (encrusted, often worn on one face, with the umbilicus not accessible) did not permit measurement (hence no table) except that of the diameter and so
Caractéristiques syntaxiques de la parenthèse en latin : linéarisation, délimitation et insertion
Isabelle Charnavel
Discours : Revue de Linguistique, Psycholinguistique et Informatique , 2009, DOI: 10.4000/discours.4573
Abstract: Le but de cet article est d’analyser les règles syntaxiques du placement de l’incidente en latin. L’incidente – ou proposition parenthétique – présente en effet le paradoxe suivant : bien qu’autonome sur un plan structurel (elle forme une proposition indépendante), elle s’insère dans une autre phrase sur un plan syntagmatique (linéairement, elle se situe à l’intérieur d’une autre proposition, l’h te). Nous proposons de considérer que, malgré son autonomie syntaxique, l’incidente obéit à des contraintes syntaxiques précises d’insertion.Tout d’abord, nous montrons que l’incidente, toujours continue, est délimitée sur ses bords gauche et droit, bien que dépourvue de marqueurs spécifiques : le changement de proposition marque le début de l’incidente, tandis que la reprise de la phrase h te en montre la fin, au moyen de répétitions pouvant mener à des anacoluthes.En outre, nous montrons que la place de l’incidente dans la phrase h te suit des règles spécifiques. Premièrement, les sites d’insertion sont contraints : ils se situent à la frontière des groupes fonctionnels de l’h te. De plus, il existe des contraintes distributionnelles entre ces sites d’insertion. Nous proposons de considérer que le domaine de l’incidente correspond au(x) constituant(s) sur le(s)quel(s) porte sémantiquement l’incidente et que celle-ci se place toujours à l’intérieur ou à la périphérie de son domaine : une incidente à une proposition indépendante se place en deuxième position de son domaine, tandis qu’une incidente à un constituant occupe la frontière droite de son domaine. The aim of the paper is to analyse the syntactic rules of the incidental clause in Latin: indeed, the incidental – i.e. parenthetical sentence - exhibits the following paradox: although it is independent from a structural viewpoint (it constitutes a main clause), it is inserted in another sentence from a syntagmatic viewpoint (it linearly occurs inside another sentence, the host). I propose that despite its syntactic autonomy the incidental obeys precise syntactic contraints of insertion.First of all, I show that the incidental, which is always continuous, is delimited on both boundaries, even if it does not have any specific marker: the clause change marks the beginning of the incidental whereas the host start marks its end, by means of repetitions that may lead to anacoluthons.Furthermore, I argue that the position of the incidental in the host sentence obeys specific rules. First, the insertion spots are constrained: they occur between the functional groups of the host sentence. Moreover, there are distrib
Theologico-political Issues in Richard Hooker’s Laws of Ecclesiastical Polity and Thomas Hobbes’s Leviathan Le théologico-politique chez Richard Hooker (Laws of Ecclesiastical Polity) et Thomas Hobbes (Leviathan)
Pierre Lurbe
Revue LISA / LISA e-journal , 2011, DOI: 10.4000/lisa.4050
Abstract: Hooker et Hobbes ont tous deux été amenés à défendre la suprématie royale contre ses adversaires presbytériens. Une certaine ressemblance de formulation ne doit toutefois pas masquer de profondes divergences, portant à la fois sur l’ampleur de la prérogative royale en matière religieuse et sur la nature de la religion elle-même.
Transporteurs et propriétaires terriens en Gaule romaine : un bilan Transporters and land owners in Roman Gaul: an assessment
Jean-Claude Béal
Revue Archéologique du Centre de la France , 2008,
Abstract: On commence aujourd’hui à mieux cerner l’activité artisanale des villae. Mais les propriétaires de domaines ruraux ont également pu y avoir une activité de transporteurs, qu’on peut, dans quelques cas, mettre en évidence. Celle-ci se développe soit en lien avec des productions locales, de vin ou de pierre par exemple, soit à la faveur d’une convergence de réseaux routiers et fluviaux ; elle contribue aux revenus de la villa. Nowadays we are beginning to have a better understanding of artisan activity in villas. However the owners of rural properties were equally able to have a transport activity, which can, in some cases, be highlighted. It developed either linked to local production, of wine or stone for example, or thanks to a convergence of road and river networks; it contributed to the revenue of the villa.
La terre et la mer, les enjeux de la limite. France, littoral atlantique, XIXe-XXe siècle
Danièle Closier
Atelier du Centre de Recherches Historiques , 2011, DOI: 10.4000/acrh.3872
Abstract: Composition du JuryMonsieur Daniel Nordman, directeur de recherche émérite au CNRS, Directeur de thèse,Madame Jacqueline Lalouette, professeur à l’université de Lille–III,Monsieur Gérard Le Bou dec, professeur à l’université de Bretagne–Sud,Madame Marie-Vic Ozouf-Marignier, directrice d’études à l’éHESS,Monsieur Fernand Verger, professeur émérite à l’école normale supérieure,Madame Nadine Vivier, professeur à l’université du Maine.Thèse soutenue le3 avril 2010RésuméLa limite entre terre et me...
Page 1 /15
Display every page Item


Home
Copyright © 2008-2017 Open Access Library. All rights reserved.