oalib
Search Results: 1 - 10 of 100 matches for " "
All listed articles are free for downloading (OA Articles)
Page 1 /100
Display every page Item
Influence du braconnage sur le comportement de fuite du bubale (Alcelaphus buselaphus major Pallas, 1766) dans la zone de Warigué en C te d\'Ivoire: implication pour l\'organisation d\'une chasse sportive
DA Koffi, I Kone, Y Tano
Sciences & Nature , 2008,
Abstract: Le bubale Alcelaphus buselaphus major est une grande antilope fréquemment rencontrée dans la zone de Warigué, au nord de la C te d\'Ivoire. Le comportement de fuite, un indicateur de l\'état de frayeur des animaux a été décrit dans différentes zones à intensités de braconnage variables.. Il en ressort que les bubales ont une plus grande distance de fuite dans les zones de forte pression de braconnage que dans les zones non braconnées ou de faible pression de braconnage. Par contre dans les zones d\'intense activité de braconnage les bubales sont observables beaucoup plus près (120 mètres) que dans les zones de faible pression de braconnage (plus de 240 mètres). Pour échapper au braconnage, les bubales se laissent plus facilement découvrir en zones très braconnées, mais fuient très loin à la vue des observateurs. Dans ce contexte, la pratique de la chasse sportive sur le site requiert un équipement approprié, notamment des armes de longue portée et une approche de chasse à l\'aff t. Hartebeest (Alcelaphus buselaphus major) is a big antelope frequently met in the zone of Warigué in the north of Ivory Coast. Flight behaviour an indicator of fear in animals, was described in various zones with variable poaching intensity. Our results reveal that hartebeests have a longer flight distance in areas with huge poaching pressure than areas without or with low pressure. On the other hand in areas with intense poaching activity, these animals are observed much closer (120 meters) that in areas of low pressure (more than 240 meters). To avoid poaching, hartebeests are more easily let discover in poaching areas but flee very far human presence is detected. That is why practice of hunting game on the site will require suitable equipments in particular weapons with long range, and an approach of hunting by shooting from hides.
Une tentative d’explication de la diatribe contre les sophistes : de l’Art de la chasse de Xénophon  [cached]
Louis L’Allier
Cahiers des études Anciennes , 2010,
Abstract: Tout comme l’Art de l’équitation, l’Art de la chasse de Xénophon est un ouvrage pédagogique destiné à un jeune lectorat. La fin de l’ uvre contient une série de critiques et de défenses, d’abord à l’encontre de ceux qui ont dénigré la chasse et ensuite, à partir du chapitre XIII, contre les sophistes. La violente critique des sophistes du dernier chapitre a été expliquée de diverses fa ons, mais elle est généralement per ue comme une réplique à l’ouvrage de Polycrate, écrit en 393-392, qui at...
Les pièges de chasse antiques au Yémen Ancient hunting traps in Yemen  [cached]
Ueli Brunner
Chroniques Yéménites , 2008,
Abstract: Ce court article veut donner une première idée des anciennes structures de chasse en Arabie du Sud ; cela représente un nouveau sujet de recherche. Les pièges de chasse au Yémen peuvent être comparés aux célèbres desert kites de l’Arabie du Nord. La structure du desert kite du Yémen est fixe : deux longues murailles conduisent à la tête, qui est une structure ouverte avec quelques chambres à gauche, la muraille-guide à droite et la ruelle au milieu. Trois exemples sont exposés en détail. Les desert kites servaient à chasser les gazelles. Ils furent probablement utilisés du Néolithique à la période Sabéenne. This short article provides a first glimpse at ancient hunting structures in Southern Arabia, which represents a new field of research. The hunting structures of Yemen are compared to the well-known desert kites of North Arabia. The form of the Yemeni desert kite does not change; it is fixed. Two long walls lead to the head which is an open structure with many chambers on the left side, a guiding wall on the right side and a gangway in between. Three examples are presented in detail. Desert kites served for hunting gazelles and were probably in use from the Neolithic till the Sabean period.
La question des parcs de chasse à l’époque abbasside : le cas emblématique de Samarra’ The question of hunting parks in the Abbasid period: the case of Samarra
Chloé Capel
Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée , 2012, DOI: 10.4000/remmm.7456
Abstract: En dépit de la somme considérable d’informations apportées par la littérature médiévale et par les recherches archéologiques, la ville califale de Samarra’ soulève encore de nombreuses interrogations. Parmi les structures les plus discutées de cet immense site figurent quatre vastes enclos dont la fonction reste inconnue. L’hypothèse des parcs de chasse est convaincante mais se doit, pour être validée ou infirmée, d’être confrontée à une analyse plus approfondie de la pratique de la chasse en enclos dans les premiers siècles de l’Islam. Cette étude tente, au-delà du mythe construit par l’historiographie, de recenser et caractériser les parcs de chasse dans le monde islamique afin d’en tirer des pistes d’identification pour les enclos de Samarra’. Les premières conclusions mèneraient d’une part à remettre en cause l’existence répandue, auprès des élites islamisées de l’époque abbasside, de parcs destinés aux activités cynégétiques et d’autre part à considérer les enclos de Samarra’ comme des structures à destinations multiples, dont la chasse ne représenterait qu’une activité occasionnelle ou saisonnière. In spite of the sizeable quantity of information collected from the medieval literature and the archaeological investigations, the caliphal city of Samarra’ still brings up many questions. Four large enclosures whose function remains unknown are among the most enigmatic structures of this huge site. Considering them as hunting parks is convincing, but does this hypothesis survive a confrontation with a thorough survey of the hunt in the context of an enclosed area, in the first centuries of Islam? As a consequence, this study attemps to take an inventory and main features of hunting parks in the Islamic world as a means to get some clues for characterizing the Samarran enclosures, far beyond the hunting park myth which emerges from the historiography. The first conclusions, on the one hand, would suggest serious doubts about the common existence of parks dedicated to hunting activities among the Islamic elite, and would suggest, on the other hand, multiple uses of the Samarran structures, where hunting practices would be only limited or seasonal.
Nos voisines, les bêtes : situation des conflits avec la faune sauvage dans une aire protégée de la périphérie de Manaus (Amazonas, Brésil)  [cached]
Guillaume Marchand
Développement Durable et Territoires , 2012,
Abstract: Au cours des trente dernières années, les différentes expérimentations menées en matière de protection de la faune sauvage au Brésil ont conduit à l’élaboration d’aires protégées habitées, jugées plus acceptables et justes sur le plan social. Or, depuis la création de ces espaces, de nombreuses voix ont remis en cause le bien-fondé de ce genre de réserve, considérant que la cohabitation avec la faune sauvage pouvait potentiellement avoir des effets négatifs dans les domaines environnementaux et sociaux. Cet article s’intéresse à l’état des conflits entre humains et faune sauvage dans une communauté appartenant à la réserve de développement durable de Tupé, à la périphérie de Manaus. Il observe notamment la fa on dont les conflits sont per us et résolus afin de montrer la diversité des représentations quant aux espèces problématiques ainsi que les enjeux sociaux et environnementaux qui reposent sur leur protection. During the last thirty years, few different experiments on protection of wild fauna in Brazil have led to the development of inhabited protected areas, seen as socially more acceptable and fairer. However, since their creation, the validity of this kind of protected areas has been questioned, considering that the coexistence between men and wild fauna may have negative effects for environment as well as local communities. This paper focuses on human/wildlife conflicts in a rural community in the sustainable development reserve of Tupé, located in the periphery of Manaus city. It mainly observes how conflicts are perceived and resolved and it shows how diverse are the representations regarding problematic species, as well as environmental and social issues related to their protection.
Faune de vertebres de Betfia-XII (Bihor, Roumanie) et son age chronologique. Etude des Arvicolides (Rodentia)
Elena Terzea
Travaux de l'Institut de Speologie Emile Racovitza , 2007,
Abstract: On présente la faune de Mammifères découverte dans le remplissage d’une fissure karstique, Betfia-XII, fissure ouverte par l’exploitation des calcaires barrémiensaptiens au voisinage du village de Betfia (dép. de Bihor). Cette faune renferme 17 espèces, parmi lesquelles Pliomys episcopalis est prédominant, et se caractérise par la présence de Mimomys pusillus en association avec Microtus (Terricola) arvalidens, M. (Microtus) nivaloides, Prolagurus pannonicus et Lagurus transylvanicus.La composition de l’ensemble mammalien et l’analyse des exigences écologiques et climatiques de ses éléments constitutifs permettent d’encadrer le gisement de B-XII dans le Pléistocène inférieur final (Biharien inférieur terminal), dans un intervalle correspondant au Complexe Bavélien de la chronologie pollinique des Pays-Bas.Le degré évolutif des genres Microtus et Lagurus ainsi que la présence d’un élément méditerranéen (Apodemus mystacinus) et de Crocidura kornfeldi indiquent une phase à climat doux, probablement contemporaine du Leerdamien. Sur l’échelle paléomagnétique,B-XII se situe dans l’intervalle de polarité négative de la fin de l’époque Matuyama, succédant immédiatement à l’événement Jaramillo (approx. 0,9 Ma).
Ichtyonymie bretonne, un atlas linguistique de la faune marine de Bretagne
Iwan Le Berre,Jean Le D?,Jacques Grall,Michel Le Duff
M@ppemonde , 2009,
Abstract: Chercheur en linguistique, Alan-Gwenog Berr a consacré une grande partie de sa vie à la collecte de données décrivant la faune marine de Bretagne. Au cours des années 1950 et 1970, dans 129 ports de Basse-Bretagne, les enquêtes lui ont permis de rassembler les noms locaux de plus de 500 espèces. Faute de moyens de traitement adaptés, ce recueil de données n’a pu faire l’objet d’une exploitation systématique. Grace au travail d’une équipe de chercheurs de l’Université de Bretagne occidentale, soutenue par la Région Bretagne, ces données ont été numérisées et intégrées dans une base qui, exploitée à l’aide d’un logiciel développé en parallèle, permet de les cartographier et d’en effectuer une interprétation géolinguistique. Au-delà des perspectives de recherche qu’il ouvre, notre projet vise également à diffuser plus largement ce travail de référence sous forme d’un atlas linguistique.
Le faune et la sirène : la situation de Cuvier dans l’économie de The Marble Faun, de Nathaniel Hawthorne  [cached]
Antoine Traisnel
Transatlantica : Revue d'études Américaines , 2012,
Abstract: Nathaniel Hawthorne’s The Marble Faun ends with one character’s polite refusal to satisfy the narrator’s curiosity concerning young Donatello’s possible animality. When asked if Donatello’s ears are as pointy as those of the book’s titular figure, the Faun of Praxiteles, Kenyon smiles inscrutably and responds: “On that point, at all events, there shall be no word of explanation.” On that “point” – that of Donatello’s ears—the author remains obstinately tight-lipped, having “hoped to mystify this anomalous creature between the Real and the Fantastic […] without impelling him to ask how Cuvier would have classified poor Donatello.” The disclosure of a small anatomical detail threatens to shatter the whole edifice of Hawthorne’s fiction. The point in question here, however, is not just the extremity that makes measurement possible but also the ungraspable limit (the punctum) that undoes the logic of Cuvierian classification. Analyzing the metrics of The Marble Faun, my paper will query how the romance envisions the vanishing point of the human/animal relation. The Marble Faun s’achève sur le refus poli d’un personnage qui renacle à satisfaire la curiosité du narrateur. Quand celui-ci lui demande si les oreilles du jeune Donatello sont aussi pointues que celles du Faune de Praxitèle, Kenyon sourit mystérieusement et répond : On that point, at all events, there shall be no word of explanation. Sur ce point, ou plut t sur la pointe des oreilles de Donatello, l’ auteur reste muet dans l’espoir, écrit-il, de situer cette créature aberrante entre le réel et le fantastique sans avoir à spécifier la place qu’elle occupe au sein de la taxonomie établie par Cuvier. La divulgation d’un petit détail anatomique menace de faire imploser l’édifice de la fiction hawthornienne. Le point en question, cependant, n’est pas simplement l’extrémité à partir de laquelle l’animal s’avère mesurable mais également la limite insaisissable (le punctum) qui met en péril la logique de la classification cuviérienne. En se penchant sur la métrique approximative de The Marble Faun, cet article se propose d’étudier la manière dont la romance imagine le point de fuite de la relation entre l’humain et l’animal.
Reseaux de conception innovante et formes de proximites
Bénédicte Serrate
Revista Eletr?nica de Estratégia e Negócios , 2010,
Abstract: La conception, appelée design dans les entreprises industrielles, représente dans le processus d’innovation une étape essentielle pourtant peu étudiée encore par les économistes. Elle mobilise pour aboutir à des innovations de plus en plus jugées essentielles à la compétitivité de l’entreprise, quantité d’acteurs internes et externes selon une logique de réseau sans cesse renouvelée. A partir de l’observation de cas empiriques, nous avons tenté dans cet article de comprendre comment s’organisaient ces réseaux innovants. Aujourd’hui dans la plupart des pays qui pratiquent des politiques de développement économique local, il semble établi qu’il faille construire des proximités géographiques entre acteurs pour que se développent des relations industrielles favorisant la dynamique d’innovation et le transfert des connaissances. L’abondance des clusters et des p les de compétitivité partout dans le monde témoigne de ce postulat. En analysant les modes d’organisation des réseaux de conception nous avons donc cherché à vérifier si la proximité géographique constituait encore un ressort essentiel et si la globalisation des entreprises ne laissait pas apparaitre d’autres formes de proximités.
Witch-hunts, Theocracies and Hypocrisy: McCarthyism in Arthur Miller/ Robert Ward’s opera The Crucible and Carlisle Floyd’s Susannah Chasse aux sorcières, théocratie et hypocrisie : Le McCarthysme dans Susannah de Carlisle Floyd et The Crucible de Robert Ward  [cached]
Rachel Hutchins-Viroux
Revue LISA / LISA e-journal , 2009, DOI: 10.4000/lisa.1140
Abstract: Le répertoire d’opéras américains comporte deux uvres qui furent créées afin de dénoncer le maccarthysme : Susannah, de Carlisle Floyd, et The Crucible de Robert Ward, d’après la pièce d’Arthur Miller. Ces deux uvres sont des paraboles qui critiquent la chasse aux sorcières anti-communiste des années 1950 à travers des mythes plus anciens. Susannah s’inspire de l’histoire biblique de Suzanne et les Vieillards, dépla ant l’action pour la resituer au sud des états-Unis au vingtième siècle, et The Crucible s’appuie sur l’histoire américaine (des événements qui sont mythifiés en tant qu’éléments de la conscience nationale) : les procès des sorcières de Salem. Ces uvres dramatiques transposent les histoires plus anciennes en nouveaux mythes qui communiquent des aspects négatifs et tragiques du caractère et de l’expérience américains.
Page 1 /100
Display every page Item


Home
Copyright © 2008-2017 Open Access Library. All rights reserved.