oalib
Search Results: 1 - 10 of 100 matches for " "
All listed articles are free for downloading (OA Articles)
Page 1 /100
Display every page Item
Les cours d’extension universitaire de fran ais pour la formation des futurs enseignants dans le Minas Gerais, au Brésil
Maria Lúcia Jacob Dias de Barros
Synergies Monde , 2012,
Abstract: Les cours d’extension de fran ais dans les universités publiques au Brésil sont, de nos jours, l’espace de découverte et de maintien du fran ais. De même, ils contribuent en grande partie à la formation des futurs enseignants de fran ais car ils leur offrent l’occasion d’apprendre à enseigner cette langue. à la Faculté des Lettres de l’Université Fédérale du Minas Gerais, le cours de fran ais offert par le Centre d’extension (CENEX) joue également ce r le: après une sélection et orientés par un superviseur , les étudiants non seulement ont une formation et une expérience didactique mais aussi participent à la vie associative que leur procure leur association régionale (l’Association des Professeurs de Fran ais du Minas Gerais). Outre la formation au sein même du CENEX, ils ont l’occasion de participer à des formations organisées par l’APFMG, en partenariat avec le Núcleo de Estudos da Francofonia de leur Faculté, le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France et l’Alliance Fran aise de Belo Horizonte. Ils participent également à des colloques, en y faisant des interventions. Certains choisissent de s’insérer dans le cadre des projets de mobilité étudiante ou bien comme assistants de portugais en France, ce qui leur permet d’améliorer leur ma trise de la langue et de conna tre la culture fran aise et francophone en général. Ensuite, ayant fini leurs études, ils poursuivent leurs études de fran ais (FLE ou Littérature) au niveau de la pós-gradua o au Brésil (bien que peu d’universités offrent des dipl mes en fran ais) et quelquefois à l’Etranger. Quant au marché du travail, dans le Minas Gerais, il se développe beaucoup en ce moment, pas dans l’enseignement officiel mais surtout dans les cours de langues et à travers des cours privés. Cet état des choses ne peut s’améliorer vraiment qu’au moyen d’une politique linguistique menée par l’état ou par la Municipalité et même au niveau fédéral, à travers l’examen national (ENEM) qui donne l’accès à l’enseignement supérieur.
Formation aux TICE des formateurs d’enseignants : un tissage entre formation et autoformation  [PDF]
Pierre-Fran?ois Coen
Revue Internationale des Technologies en Pédagogie Universitaire , 2012,
Abstract: [Fran ais] Cette recherche exploratoire rend compte des modalités de formation des formateurs d’enseignants dans deux établissements d’enseignement du canton de Fribourg, en Suisse. Neuf formateurs d’enseignants ont été interrogés sur leurs parcours de formation et d’autoformation en matière de compétences technologiques et d’intégration des TICE. Les résultats montrent que, même si ces formateurs ont acquis des compétences technologiques, les dispositifs d’enseignement-apprentissage qu’ils mettent en place pour former de futurs enseignants intègrent relativement peu les TICE. En outre, les propos tenus montrent que les formateurs déploient des stratégies d’autoformation plus ou moins efficaces et co teuses en temps pour les aspects techniques, mais n’usent presque jamais de ce type de procédé pour développer une intégration pédagogique des TICE dans leurs cours. La fin de l’article reprend ces éléments et les discute en essayant de présenter quelques pistes en articulant formation formelle et informelle dans le contexte de la formation des enseignants. [English] This exploratory research accounts for the training modalities of teachers’ trainers of the University of Teacher Education in Fribourg (Switzerland). Nine teacher’s trainers were interviewed about their training and self-directed learning on technology use and ICT integration. The results showed that, though the trainers acquired some technology competences, ICT are relatively weakly integrated in the teaching-learning system they developed to train the future teachers. Moreover, they developed more or less efficient and time consuming strategies of self-directed learning in technical aspects, while they almost never used similar strategies to develop pedagogical integration of ICT during their lessons. The paper finally summarizes and discusses all these elements and suggests some ways to manage formal and informal learning in teachers’ training.
L’archipel fran ais.
Dominique Andrieu,Jacques Lévy
EspacesTemps.net , 2007,
Abstract: Du 22 avril au 17 juin, la France a connu quatre tours d’élections nationales riches en événements spectaculaires et en rebondissements. Un mois après la fin de la séquence, on peut penser qu’il s’est bien passé quelque chose d’important, qui déplace le centre de gravité et rend imaginable le dépassement de ce que beaucoup d’observateurs considèrent comme des blocages de la société fran aise. Cette hypothèse tient bien s r pour une part au projet politique du ...
La didactique du fran ais du marketing dans l’Ouest algérien The Didactics of French Marketing in West Algeria  [cached]
Oum-El-Djilali Kadi
Recherche et Pratiques Pédagogiques en Langues de Spécialité : Cahiers de l'APLIUT , 2011, DOI: 10.4000/apliut.1452
Abstract: En Algérie, les étudiants de troisième cycle sciences commerciales se voient dispenser leurs cours en fran ais. La ma trise de la langue fran aise est par conséquent un élément incontournable pour l’optimisation de l’enseignement-apprentissage de la spécialité en langue fran aise. Cependant, ce public ne possède pas assez d’outils en fran ais pour appréhender la pensée que tentent de lui communiquer les formateurs. Afin de fournir à ces apprenants des mesures d’aide adaptées à leurs problèmes, nous avons fait en sorte, à travers une analyse des besoins linguistiques, de conna tre quels aspects de la langue occasionnent des erreurs, et de mettre en exergue les éléments nécessaires à la mise en place d’un curriculum destiné à remédier à ces écueils. In Algeria, postgraduate courses are taught in French. Fluency in that language is essential to optimize the teaching and learning process in their field. However, we have noticed that, due to insufficient competence in French, the students cannot grasp the nuances of the concepts their teachers try to convey. In order to provide the learners with suitable help, we have analysed their linguistic needs and tried to define which aspects of the language could lead to mistakes. We have then used this information to set up a curriculum aiming at making up for the students’ specific weaknesses.
Lexique Pove–Fran ais/Fran ais– Pove, Mickala Manfoumbi: Seconde Note de Lecture  [cached]
Hugues Steve Ndinga-Koumba-Binza
Lexikos , 2011, DOI: 10.5788/16--665
Abstract: Résumé: Cet article fait suite au compte-rendu de lecture du Lexique Pove–Fran ais/Fran ais–Pove (Mickala Manfoumbi 2004) fait par Mavoungou (2005). En dehors des réserves sur les questionspurement lexicographiques, l'ouvrage de Mickala Manfoumbi suscite des interrogations intéressantesqui dépassent le cadre seul de la métalexicographie. Il s'agit des questions sur le contextede parution, sur la forme ainsi que la situation de l'ouvrage dans le cadre de la planification stratégiquede la lexicographie gabonaise. Ces questions amènent à situer le lexique pove dans le cadregénéral aussi bien de la linguistique gabonaise que de l'émergente lexicographie gabonaise. Cetarticle se fixe l'objectif d'apporter un complément au compte-rendu de lecture de Mavoungou(2005) sur ces différentes questions. Mots-clés: LEXIQUE, POVE, FRAN AIS, DICTIONNAIRE, LINGUISTIQUE GABONAISE,LEXICOGRAPHIE GABONAISE, LANGUES GABONAISES Abstract: Lexique Pove–Fran ais/Fran ais–Pove, Mickala Manfoumbi: ASecond Review. This article is a follow-up to a review of the Lexique Pove–Fran ais/Fran ais–Pove (Mickala Manfoumbi 2004) by Mavoungou (2005). Apart from reservations on purely lexicographicalissues, the work of Mickala Manfoumbi gives rise to interesting questions which exceedthe limited field of metalexicography. These relate to matters such as the context of publication, theformat structure, as well as the positioning of the publication within the strategic planning ofGabonese lexicography. These questions lead to the placing of the Pove lexicon within the frameworkof Gabonese linguistics as well as the emerging Gabonese lexicography. This article aims atsupplementing the review by Mavoungou (2005) concerning these matters. Keywords: LEXICON, POVE, FRENCH, DICTIONARY, GABONESE LINGUISTICS, GABONESELEXICOGRAPHY, GABONESE LANGUAGES
Gedandedi sa Geviya/ Dictionnaire Geviya–Fran ais
P.A Mavoungou
Lexikos , 2004,
Abstract: No L.J. van der Veen et S. Bodinga-bwa-Bodinga. Gedandedi sa Geviya/ Dictionnaire Geviya–Fran ais. 2002, 569 pp. ISBN 90-429-1105-0 (Peeters Louvain)/ISBN 2-87723-621-8 (Peeters France). Louvain/Paris/Sterling, Virginia: Peeters. Price: €60.
Des résumés en fran ais  [cached]
Bogdan Patrut
Brain. Broad Research in Artificial Intelligence and Neuroscience , 2010,
Abstract: Des résumés en fran ais BRAIN. Broad Research in Artificial Intelligence and Neuroscience CERVEAU. Recherche large en intelligence artificielle et neurosciences Volume 1, Numéro 4 Juillet 2010: Automne 2010 www.brain.edusoft.ro Sous la direction de: Bogdan P tru
"Lexique Pove–Fran ais/Fran ais– Pove", Mickala Manfoumbi: Seconde Note de Lecture
H Ndinga
Lexikos , 2006,
Abstract: Cet article fait suite au compte-rendu de lecture du Lexique Pove–Fran ais/Fran ais– Pove (Mickala Manfoumbi 2004) fait par Mavoungou (2005). En dehors des réserves sur les questions purement lexicographiques, l'ouvrage de Mickala Manfoumbi suscite des interrogations intéressantes qui dépassent le cadre seul de la métalexicographie. Il s'agit des questions sur le contexte de parution, sur la forme ainsi que la situation de l'ouvrage dans le cadre de la planification stratégique de la lexicographie gabonaise. Ces questions amènent à situer le lexique pove dans le cadre général aussi bien de la linguistique gabonaise que de l'émergente lexicographie gabonaise. Cet article se fixe l'objectif d'apporter un complément au compte-rendu de lecture de Mavoungou (2005) sur ces différentes questions. Mots-clés: lexique, pove, fran ais, dictionnaire, linguistique gabonaise, lexicographie gabonaise, langues gabonaises
L’enseignement du fran ais en Norvège  [PDF]
Hans Petter Helland
Synergies Pays Scandinaves , 2011,
Abstract: La situation des langues étrangères dans le système éducatif en Norvège montre que le fran ais maintient sa position comme quatrième langue étrangère, bien devancée par l’allemand, l’espagnol et l’anglais. Il y a un manque général d’enseignants du fran ais au niveau national, ce qui a pour résultat qu’on ne peut pas proposer le fran ais comme matière à option dans tous les départements du pays. Il y a également un manque de compétences en langues étrangères, notamment en fran ais, dans la vie des entreprises et dans la vie des finances. En même temps, on constate une perte d’étudiants au niveau universitaire, ce qui entra ne une réduction des ressources pour l’enseignement. Il faudra ainsi renforcer le statut du fran ais comme langue étrangère à la fois au niveau du système scolaire et au niveau universitaire.
The "Dictionnaire fran ais–yipounou/ yipounou–fran ais" of the église évangélique du Sud-Gabon (CMA) 1966*
L Mabika Mboko
Lexikos , 2006,
Abstract: The promotion and development of a language involves a wide usage of dictionaries and reference works. The native languages of Gabon are no exception. Although lexicography is still a young discipline in the Gabonese domain, remarkable works have been produced by nonlexicographers. They have therefore left a considerable amount of data available for the development of modern lexicography in Gabon. The different lexicons and dictionaries compiled during this time offer an important treatment of the Gabonese languages. Or, seen from another angle, everything should be done, considering the state of these works, to revise them. For some of the Gabonese languages like Yipunu, Fan and Myene, lexicons, dictionaries, grammars and even encyclopedias already exist. However, several questions remain pending: Why are these dictionaries not used? Is it possible for the non-native speaker to learn the language by means of a dictionary? Is it possible for the native speaker to have quick and easy access to the wanted information? This article therefore have as main aim to give tentative answers to these questions by examining the Dictionnaire fran ais yipounou/yipounou–fran ais of the CMA.
Page 1 /100
Display every page Item


Home
Copyright © 2008-2017 Open Access Library. All rights reserved.