oalib
Search Results: 1 - 10 of 100 matches for " "
All listed articles are free for downloading (OA Articles)
Page 1 /100
Display every page Item
Deux sociologues et deux cents romans.
Gaspard Turin
EspacesTemps.net , 2011,
Abstract: Cet ouvrage interdisciplinaire, utilisant le roman fran ais des trente dernières années dans une perspective de compréhension sociologique du contemporain, s’adresse à la fois aux littéraires et aux sociologues. Il fournira aux premiers de nombreuses pistes de lecture d’un roman contemporain qui, du fait de sa jeunesse, peine encore à trouver sa place au sein de l’institution universitaire. Aux seconds, il ouvrira un champ entier de recherches potentielles, grace à une approche ...
Sociologies de la précarité et précarités de la sociologie  [cached]
Abraham Franssen
SociologieS , 2011,
Abstract: La confrontation des deux regards d’Henri Eckert et Mircea Vultur sur la notion de précarité constitue une mise en ab me à plusieurs niveaux. L’interpellation porte en effet sur les conditions de pertinence et les limites de la validité de l’analyse sociologique. Alors que la prétention à la scientificité de la sociologie conduit à affirmer son autonomie comme discipline, serait-elle toujours tributaire des a priori idéologiques qui en ont imprégné les principaux paradigmes ? Alors que la prise en compte des phénomènes de globalisation à l’échelle de la société monde s’impose désormais comme un lieu commun, les cadres d’observation, d’analyse et d’interprétation des phénomènes sociaux seraient-ils toujours irréductiblement fa onnés par les contextes historiques et nationaux ?Dans sa contribution à ce débat, l’auteur ne cherche pas à départager les deux thèses en présence, mais plut t à les articuler. Il part de l’hypothèse que les divergences interprétatives entre les acteurs (et entre sociologues) constituent, d’un point de vue analytique et méthodologique, un révélateur privilégié des phénomènes sociaux (ici du marché de l’emploi et de ses représentations) dont la construction sociale est à appréhender dans ses dynamiques de coopération conflictuelle. Sociologies of vulnerability and vulnerabilities of sociologyThe confrontation with regards to the notion of “vulnerability” according to the two perspectives of Henri Eckert and Mircea Vultur, correspond to the construction of an abyss at several levels. The question concerns effectively the conditions of relevancy and the limits of validity of sociological analysis. Whilst claims of the scientific character of sociology lead to affirmations about its autonomy as a discipline, will sociology remain forever the receptacle of the a priori ideologies which have impregnated its principal paradigms? Whilst the consideration of globalisation phenomena at the scale of “world society” asserts itself from what is now a shared space, will the settings of observations, analyses and interpretations of “social phenomena” remain implacably defined by historical and national contexts? In the contribution to this debate the author does not try to separate the two theses, but rather attempts to link them. He formulates the hypothesis that the interpretative divergences between the actors (and between sociologists) constitute, from an analytical and methodological point of view, privileged indicators of the social phenomena studied (here the employment market and its representations) of which the social constr
Fran ois Dubet : le plus classique des sociologues fran ais contemporains ?
Monique Hirschhorn
SociologieS , 2010,
Abstract: Dans une période où les sociologies de l’individu (Martuccelli & de Singly, 2009) occupent en France le devant de la scène, où la plupart des études et des recherches sociologiques relèvent de la microsociologie, où une sociologie sans société (Touraine, 1981) se développe, il faut une certaine audace pour prendre comme objet le problème des modes d’existence et de fonctionnement des sociétés occidentales actuelles. Même si beaucoup de sociologues fran ais se réfèrent encore à la société dans...
Leimdorfer Fran ois, Les sociologues et le langageParis, Maison des sciences de l’homme, 2010  [cached]
Jean-Louis Siroux
Recherches Sociologiques et Anthropologiques , 2012,
Abstract: En intitulant son travail Les sociologues et le langage, Fran ois Leimdorfer a fait le choix d’un titre sobre et relativement déconcertant par son degré de généralité. En réalité, le titre témoigne de l’ambition de l’ouvrage. Il n’est pas seulement question ici de dresser un bref panorama de la “sociologie du langage”, ce champ de recherches explicitement consacré à l’analyse des faits langagiers. De manière plus ambitieuse, F. Leimdorfer se propose de montrer comment des auteurs (sociologues...
Rese a de "Le corps et ses sociologies" de Pascal Duret y Peggy Roussel  [cached]
Rafael da Silva Mattos
Movimento , 2010,
Abstract: El texto es una rese a del libro de Duret y Roussel titulado Le corps et ses sociologies. El mismo presenta un debate sociológico sobre la corporeidad desde el punto de vista de varios autores clásicos. Las interacciones sociales corporales como las miradas, las fisionomías, las posturas, los gestos, son construcciones sociales e históricas. El cuerpo se revela como producto de la sociedad, pero también como constructor de sentidos y significados culturales. Los autores establecen un debate sobre el cuerpo en siete capítulos, y presentan innumerables problemas de estudio: los usos sociales del cuerpo, las marcas corporales en la sociedad, los gestos corporales como reguladores de la interacción social, el cuerpo y la fenomenología, el cuerpo y la modernidad, el cuerpo y los estereotipos de belleza, el cuerpo y las identidades sexuales, el cuerpo y las relaciones de poder.
Le contr le de l'espace en Cisjordanie occupée  [PDF]
Marc HUDON
Mappemonde , 1991,
Abstract: En Cisjordanie, les Israéliens ont mis en application toute une série de lois et de mesures dont l’objectif est l’intégration de cet espace à celui de l’état d’Isra l. Une telle intégration permettrait à Isra l d’étendre la profondeur de son territoire et d’exploiter davantage de sources d’eau vitales pour sa survie. De quel avenir territorial disposent les Palestiniens dans le cas où une conférence internationale aboutit sur une entente de paix entre Isra l et ses voisins arabes?
Anglo-Saxon Sociologies of the Punitive Turn: A Reply  [cached]
Emma Bell
Champ Pénal , 2010, DOI: 10.4000/champpenal.7915
Abstract: This paper seeks to respond to Nicolas Carrier’s criticisms of Anglo-Saxon sociologies of the ‘punitive turn’. It postulates that the concept is based on empirical reality and provides a useful discursive tool for analysing recent penal trends across the Western world. It then goes on to pinpoint the key strengths of these sociologies, namely their Anglo-centric focus, their understanding of the importance that punitive rhetoric can have on political reality, and their focus on the wider socio-political context in which these changes have taken place. Finally, it is argued that the various sociologies are most relevant when understood together in the hegemonic context of neoliberalism. L’objectif de ce texte est de répondre aux critiques des sociologies anglo-saxonnes du virage punitif avancées par Nicolas Carrier. Il sera démontré que ce concept est fondé sur une réalité empirique et qu’il sert comme une bonne stratégie discursive pour analyser les tendances pénales à travers l’Occident. Ensuite, les principaux atouts de ces sociologies sont énoncés, notamment leur focalisation sur les pays anglo-saxons, leur capacité de souligner l’influence de la rhétorique sur la réalité politique, et leur analyse du contexte sociopolitique plus large dans lequel ces changements ont eu lieu. Il est postulé que ces sociologies sont plus pertinentes lorsqu’elles sont étudiées ensemble dans le contexte hégémonique du néolibéralisme.
Anglo-Saxon Sociologies of the Punitive Turn  [cached]
Nicolas Carrier
Champ Pénal , 2010, DOI: 10.4000/champpenal.7952
Abstract: Depuis le début des années 2000 semble s’établir un consensus à la fois criminologique et politique au sujet d’une nouvelle donne culturelle en regard de la question pénale. Dans le champ pénal, ce (relatif) consensus est saisi par le biais d’expressions telles que virage punitif et nouvelle punitivité . En sciences sociales, trois principaux groupes de sympt mes sont utilisés pour établir le diagnostic de cette mutation générale de la pénalité : le boom carcéral, la prison post-disciplinaire, et la réémergence d’une pénalité expressive . Cette contribution propose de disséquer la fa on dont le changement social, particulièrement dans le domaine de la pénalité institutionnalisée, est théorisé par les analystes du virage punitif. Les cinq ‘sociologies du virage punitif’ qui dominent les débats théoriques dans le champ pénal académique anglo-saxon sont ici analysées. Cette analyse révèle notamment leur timidité critique et leur conception réductrice du champ pénal. A (relative) criminological and political consensus on a new, generalized cultural disposition towards penality has taken form since the early 2000s. In the penal field, it manifests itself in numerous claims about a punitive turn or a new punitiveness. In the social sciences, three bundles of symptoms are used to establish this alleged global mutation: the carceral boom, the post-disciplinary prison, and the re-emergence of an expressive penality. This article uses this ‘new punitiveness’ thesis to dissect the ways in which social change – particularly in institutionalized penality – is theorized by various analysts of the punitive turn. This article identifies and scrutinizes the five ‘sociologies of the punitive turn’ that dominate theoretical debates in the Anglo-Saxon academic penal field. The analysis notably shows the critical timidity and the reductionist approach to the penal field characterizing such sociologies.
Sociologies anglo-saxonnes du virage punitif  [cached]
Nicolas Carrier
Champ Pénal , 2010, DOI: 10.4000/champpenal.7818
Abstract: Depuis le début des années 2000 semble s’établir un consensus à la fois criminologique et politique au sujet d’une nouvelle donne culturelle en regard de la question pénale. Dans le champ pénal, ce (relatif) consensus est saisi par le biais d’expressions telles que virage punitif et nouvelle punitivité . En sciences sociales, trois principaux groupes de sympt mes sont utilisés pour établir le diagnostic de cette mutation générale de la pénalité : le boom carcéral, la prison post-disciplinaire, et la réémergence d’une pénalité ‘expressive’. Cette contribution propose de disséquer la fa on dont le changement social, particulièrement dans le domaine de la pénalité institutionnalisée, est théorisé par les analystes du virage punitif. Les cinq ‘sociologies du virage punitif’ qui dominent les débats théoriques dans le champ pénal académique anglo-saxon sont ici analysées. Cette analyse révèle notamment leur timidité critique et leur conception réductrice du champ pénal. A (relative) criminological and political consensus on a new, generalized cultural disposition towards penalty has taken form since the early 2000s. In the penal field, this manifests itself in numerous claims about a punitive turn or a new punitiveness. Three bundles of symptoms are used, in the social sciences, to establish this alleged global mutation: the carceral boom, the post-disciplinary prison, and the re-emergence of an expressive penalty. This article uses this ‘new punitiveness’ thesis to dissect the ways in which social change – particularly in institutionalized penalty – is theorized by various analysts of the punitive turn. The paper identifies and scrutinizes the five ‘sociologies of the punitive turn’ that dominate theoretical debates in the Anglophone academic penal field. The analysis notably shows the critical shyness and the reductionist approach to the penal field that characterize such sociologies.
Les sociologues ont-ils perdu l’esprit ?  [cached]
Laurence Kaufmann,Laurent Cordonier
SociologieS , 2012,
Abstract: Ce texte est un droit de réponse par les auteurs de l’article Vers un naturalisme social. à la croisée des sciences sociales et des sciences cognitives , publié par SociologieS en octobre 2011, au débat qu’il a suscité. Après une brève mise au point sur la forme même du débat, ainsi que sur les dissensions ponctuelles qui opposent les différents protagonistes, l’article répond aux inquiétudes parfaitement légitimes et aux questions de fond que soulève le naturalisme social. Have Sociologists Lost their Mind? Seeking Basic Structures of Social LifeThis article is a right to reply from the authors to the debate generated by the previous publication of their paper Towards social naturalism. At the crossroads of social sciences and cognitive sciences , in October 2011 by SociologieS. After a brief clarification on the form of the debate, as well as on the punctual disagreements that oppose the various protagonists, this article addresses the perfectly legitimate concerns and substantive questions raised by social naturalism. Los sociólogos han perdido la mente? En búsqueda de las estructuras elementales de la vida socialEste texto es la respuesta al artículo Hacia un naturalismo social. En el cruce entre las ciencias sociales y las ciencias cognitivas publicado por SociologieS en el pasado mes de octubre así como un elemento mas en el debate que dicho artículo ha suscitado. Después de una breve puntualización con respecto a los aspectos formales del debate así como sobre las disensiones pormenorizadas que oponen a los diferentes autores entre ellos, el artículo aborda las inquietudes totalmente legítimas y los problemas de fondo que plantea el naturalismo social.
Page 1 /100
Display every page Item


Home
Copyright © 2008-2017 Open Access Library. All rights reserved.