oalib
Search Results: 1 - 10 of 100 matches for " "
All listed articles are free for downloading (OA Articles)
Page 1 /100
Display every page Item
Le cadrage-débordement : un concept pour comprendre le changement. Le cas de la gestion des forêts publiques  [cached]
Beno?t Bernard
Pyramides : Revue du Centre d'Etudes et de Recherches en Administration Publique , 2011,
Abstract: La compréhension du changement reste un gageure tant pour les chercheurs que pour les gestionnaires. Au centre des difficultés méthodologiques et conceptuelles se trouve la question du rapport entre contrainte et autonomie des acteurs. Cet article propose le concept de cadrage-débordement de M. Callon comme outil de compréhension des processus de changement. Dans le cadre de la gestion des forêts publiques, il est montré que les stratégies des forestiers se comprennent à la lumière des cadrages mais s’élaborent également dans les brèches formées par les débordements. Ainsi, ce concept prend en considération la circularité entre structure et interaction et permet d’identifier les moments cruciaux du changement : des moments au carrefour d’éléments perturbateurs concrets, d’un cadrage et de stratégies.
Analyse territoriale du régime institutionnel des ressources en eau : le cas du bassin versant de l’Audomarois  [cached]
Iratxe Calvo-Mendieta
Développement Durable et Territoires , 2006,
Abstract: Les approches économiques traditionnelles développées pour analyser la gestion des ressources naturelles demeurent a-historiques et non-situées, ignorant ainsi l’influence de la variable territoire . Dans cet article, nous présentons un cadre analytique, le régime institutionnel de ressource, qui tente de dépasser les limites des approches traditionnelles en combinant, d’une part, le système des droits de propriété et d’usage d’une ressource et, d’autre part, les politiques publiques de protection et/ou d’usage de celle-ci. L’analyse du régime institutionnel de l’eau dans le bassin versant de l’Audomarois nous permet de mieux comprendre et d’identifier les leviers du changement et les mécanismes par lesquels l’évolution vers un régime intégré de l’eau est possible. Traditional economic approaches developed to analyze natural resources management remain unhistorical and non-situated and thereby ignore the influence of the territorial specificities. In this article, we present an analytical framework, the institutional resource regime, which tries to overstep the limits of traditional approaches by combining the property and use rights system with the resource-specific protection and/or use policy. The analysis of the institutional water resource regime in the Audomarois water basin allows us a better identification and gives us an improved understanding of change levers as well as of mechanisms leading to an integrated water regime.
Les droits de propriété sur le vivant
Geneviève Azam
Développement Durable et Territoires , 2008,
Abstract: Cet article est une réflexion sur le nouveau régime des droits de propriété intellectuelle sur le vivant, apparu dans les années 1980. Ces nouveaux droits représentent une rupture dans la conception du vivant comme bien commun. Ils constituent une rupture anthropologique à l’intérieur des sociétés humaines, dans la mesure où la vie et sa reproduction ne sont plus considérées comme une finalité mais comme des moyens et des ressources. Ils suppriment la frontière traditionnelle entre l’invention brevetable et la découverte, jusqu’ici non brevetable. Les nouveaux droits peuvent désormais concerner la nature comme “res communis”. Ils inaugurent un “second mouvement des enclosures”. Mais alors que la terre peut être cl turée, les droits sur le vivant relèvent d’une propriété incorporelle. Du fait des caractéristiques propres du vivant et des conditions de sa reproduction, on assiste à une extension des droits de propriété et à une remise en cause des droits de propriété corporels et territoriaux. En effet, ces nouveaux droits reviennent à contr ler et à s’approprier la capacité d’entretien et de reproduction de l’ensemble des espèces et menacent la bio-diversité. This article examines the new intellectual property rights on living organisms, which were introduced in the 1960s. These new rights break away from the idea of living organisms as common property. They bring about a radical change in human societies insofar as life and its reproduction are no longer regarded as an end in itself but exploited as means and instruments. They erase traditional boundaries between patentable invention and traditionally non-patentable discovery. The new rights henceforth apply to nature as res communis. They initiate a “Second Enclosure Movement.” But whereas fields and land can be enclosed and hedged in, rights on living organisms come under intangible property rights. Because of the specific characteristics of living organisms and given the conditions of their reproduction, intellectual property rights are clearly being extended to new areas, and corporeal and territorial rights are being questioned. Indeed, these new rights amount to controlling and appropriating the capacity to maintain and reproduce species, thereby threatening biodiversity.
LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET LA FORêT MéTROPOLITAINE FRAN AISE  [PDF]
GéRARD BELTRANDO
Annals of the University of Bucharest : Geography Series , 2011,
Abstract: Les signes du changement climatique semblent de plus en plus nombreux et les écosystèmes en place, ainsi que les activités humaines qui en dépendent, s’y adaptent au mieux de leur possibilité. La forêt - dont le fonctionnement et la productivité sont étroitement dépendants du climat - est particulièrement concernée et, mis à part les effets des événements de fréquence rare (tempêtes de décembre 1999, canicule et sécheresse de l’été 2003…), son taux de croissance s’est accrut depuis près d’un demi-siècle et en particulier depuis les années 1980. Mais cette augmentation a des limites qui pourront être atteintes rapidement et pas uniquement sous l’effet du changement climatique. Comment le changement climatique va-t-il se répercuter sur la forêt métropolitaine fran aise ? Quel scénario de changement climatique faudrait-il prendre en compte ? Quels conseils peuvent être connus aux forestiers qui doivent gérer et planter des arbres qui seront exploités par les générations futures ?
Changement lexical et constructionnalisation dans le domaine du verbe  [cached]
Koch Peter
SHS Web of Conferences , 2012, DOI: 10.1051/shsconf/20120100341
Abstract: Une théorie qui a de plus en plus attiré l’attention des linguistes pendant ces dernières années est celle des grammaires de construction , qui considèrent les ‘constructions’ grammaticales non plus comme des structures syntagmatiques purement formelles, mais comme des signes linguistiques complexes, qui associent un sens à une forme. Dès son application aux ‘structures argumentales’ (Goldberg 1995), l’approche constructionelle s’est avérée fructueuse pour saisir plus particulièrement les problèmes qui concernent le rapport entre les noyaux verbaux et les arguments/actants qui les entourent (dans ce qui suit : ‘constructions circonverbales’). A priori, les grammaires de construction ont été con ues comme des modèles destinés à la description synchronique. Or, depuis un certain nombre d’années, elles se sont également ouvertes à la diachronie, notamment dans les domaines de la grammaticalisation, de la formation des mots en diachronie et de la phraséologie diachronique (Traugott 2003 ; Bergs/Diewald 2008 ; Lasch/Ziem 2011). Il est tentant de faire converger les deux filières de recherche évoquées pour étudier la diachronie du lexique verbal dans une optique constructionnelle, comme l’a fait pour la première fois Jacques Fran ois (p.ex. 2008). Il est évident que le changement que subit un lexème verbal en diachronie implique, dans la plupart des cas, également un changement de la structure actantielle/valencielle (Koch 2002). Souvent un tel changement n’est pas seulement de nature formelle, mais implique aussi un changement sémantique du verbe même. On peut supposer que l’approche constructionnelle se prête particulièrement à mettre en évidence le rapport entre changement formel et changement sémantique du verbe en tant qu’élément central d’une ‘construction’. Pour réaliser ce projet, il convient de procéder à un certain nombre de modifications et d’adaptations non négligeables du modèle proposé par Goldberg (1995) pour la description des constructions circonverbales : 1. distinction de deux niveaux d’abstraction dans l’analyse des constructions circonverbales : constructions entièrement ‘schématiques’ (patrons argumentaux de phrase où la position du verbe n’est représentée que par une étiquette catégorielle : p.ex. [S V COD COI]) vs. constructions contenant un lexème verbal particulier ([S donn- COD COI]). 2. réaménagement de la systématique des ‘liens d’héritage’ que l’on peut établir entre constructions circonverbales. Il faudra abandonner l’idée d’isomorphisme entre la forme et la sémantique des liens pour arriver à un système d’analyse suffisamment
Globalisation et changement d’échelle dans le gouvernement urbain  [cached]
H.V. Savitch
Métropoles , 2007,
Abstract: Cet article analyse les relations entre la mondialisation et le changement d’échelle urbaine. Il considère que les dynamiques à l’ uvre dans le processus de mondialisation (politiques néo-libérales, compétition territoriale, suburbanisation) conduisent à de nouvelles contraintes pesant sur les villes. Une des réponses les plus pertinentes que les villes peuvent générer repose sur le changement d’échelle de leurs institutions en batissant de nouvelles structures ou en les restructurant pour renforcer leur capacité d’action. Ce processus conduit à reconfigurer les modes de gouvernance et donc le pouvoir urbain sur de nouvelles bases géographiques. Ce type de manipulation territoriale est un instrument qui agit sur l’allocation des ressources entre acteurs, en inclus certains, en exclue d’autres, établit de nouvelles priorités sur l’agenda politique. Cinq types de dynamiques institutionnelles sont présentées et analysées à partir de cas concrets: 1) les villes fusionnées 2) le gouvernement à plusieurs niveaux 3) la coopération partagée 4) les communautés urbaines et 5) les villes non contigu s. Une première évaluation est menée en tentant de mettre jour l’efficacité, le contr le démocratique et la capacité à générer du développement économique respectifs de ces cinq modèles qui présentent tous des avantages et des inconvénients. Le recours à l’un ou l’autre de ces modèles s’explique essentiellement par les valeurs auxquels il renvoie et par des contingences politiques et économiques. Ils ne garantissent pas non plus un type particulier d’effet même si un changement d’échelle bien ma trisé peut renforcer la position d’une ville face à la mondialisation. This article explores the relationship between globalization and urban rescaling. It suggests that forces emanating from globalization (neo liberal politics, increased competition, economic restructuring and suburbanization) have created new pressures on cities. One of the more effective responses cities can take is to re-scale their territories. Territorial re-scaling is defined as the remaking or the reconfiguration of land in order to exercise decisional and policy control. Re-scaling serves to restructure governance and ultimately power along particular geographical lines. This kind of territorial manipulation is a tool which can allocate power, include or exclude different actors, shape priorities and shrink or expand policy nets. Five types of re-scaling are specified as 1) consolidated jurisdictions 2) multi-tiered jurisdictions 3) linked jurisdictions 4) urban communities and 5) jumped scales. Each o
Les Caisses d’épargne face à l’avènement d’un groupe bancaire universel : le changement organisationnel entre ingénierie managériale de la mémoire et attachement au passé The Caisses d'Epargne, a mutual savings bank in transition to a global banking Group: Organisational change between managing institutional memory and attachment to the past  [cached]
Julien Tassel
Conserveries Mémorielles : Revue Transdisciplinaire de Jeunes Chercheurs , 2011,
Abstract: Il est d’usage d’aborder le changement organisationnel sous l’angle de sa gestion, de son accompagnement ou de sa conduite. Si l’on ne peut nier le caractère opératoire de ces approches, elles passent sous silence la dimension essentielle pour la compréhension du changement que constitue le rapport à la mémoire et au passé.A partir d’une enquête ethnographique de terrain menée de 2003 à 2007 au sein d’une grande institution bancaire (le Groupe Caisse d’Epargne), cet article entend montrer quelques uns des enjeux proprement mémoriels que le changement engage : difficultés à reconna tre l’entreprise dans ce qu’il advient d’elle, production managériales visant à renouer le lien entre présent et passé que le changement est venu altérer, mise en place, par les collaborateurs de pratiques qui permettent de maintenir l’engagement originel de l’organisation. Organisational change is usually considered from a management or an implementation point of view. This approach, as operational as it may be, ignores the relationship to memory and the past generally, which is fundamental in order to understand changes.Based on ethnographic field studies carried out from 2003 and 2007 at a major financial institution (Caisse d'Epargne Group), this article purports to shed light on certain memory-based challenges induced by change: difficulties to recognise the company as it evolves, managerial efforts to link the current situation with the past, which has been altered by the changes, conducts of staff members influenced by a willingness to uphold the original mission of the organisation.
La gestion du changement par la traduction : regard critique  [cached]
Isabelle Donnay,Ya?lle Koos
Pyramides : Revue du Centre d'Etudes et de Recherches en Administration Publique , 2011,
Abstract: Depuis plusieurs années, l’administration publique s’efforce d’améliorer la qualité de ses services en recourant de manière accrue aux TIC. C’est dans ce contexte de déploiement de l’e-gouvernement, que nous sommes intervenus en tant que soutien méthodologique lors de la mise en oeuvre d’un e-projet au sein d’un service public fédéral. Contestant l’idée que la technologie se diffuse, créant à elle seule les usages, nous avons mobilisé pendant deux ans les préceptes et principes de la sociologie de la traduction afin d’accompagner le développement du e-projet dans une perspective constructiviste et dynamique. Cependant, ce modèle de gestion du changement ne nous a pas toujours permis de dépasser les réticences et les blocages dus à l’intégration des TIC. Cette contribution apporte un regard critique sur l’approche adoptée, en mettant en lumière les conditions d’utilisation du modèle de la traduction pour qu’il puisse servir de manière efficace en tant que méthode de gestion du changement.
Helga-Jane Scarwell et Isabelle Roussel (dir.), 2010, Le changement climatique : Quand le climat nous pousse à changer d’ère, Presses Universitaire du Septentrion, Lille, 358 pages  [cached]
Laurence Rocher
Développement Durable et Territoires , 2010,
Abstract: L’ouvrage Le changement climatique. Quand le climat nous pousse à changer d’ère , édité par les Presses Universitaire du Septentrion dans la collection Environnement et société, coordonné par Helga-Jane Scarwell et Isabelle Roussel, rassemble autour de la question du changement climatique plusieurs contributions de chercheurs en géographie, pour la plupart membres du laboratoire TVES de Lille. Ce livre apporte un éclairage original et intéressant, alliant des études de cas comportant un fo...
Innovation et obstacles à l’innovation : la réception des droits de la personne par le système de droit criminel  [cached]
Margarida Garcia
Champ Pénal , 2007, DOI: 10.4000/champpenal.1192
Abstract: Dans cet article, nous abordons la problématique des rapports entre les droits de la personne et le système de droit criminel. Nous essayons de comprendre pourquoi les droits de la personne n’ont pas mené à une (r)évolution de ce système. En nous appuyant sur deux études de cas, nous voulons attirer l’attention sur l’importance que le sociologue du droit doit attribuer au système de pensée pour mieux comprendre les obstacles cognitifs qui empêchent le droit criminel d’évoluer vers de nouvelles configurations. This article considers the relations between the criminal justice system and human rights. We try to understand why human rights did not lead to a (r)evolution of this system. Using two case-studies, we also highlight the importance of taking the system of thought in consideration when trying to understand the cognitive obstacles that restrain the criminal justice system from evolving towards new configurations.
Page 1 /100
Display every page Item


Home
Copyright © 2008-2017 Open Access Library. All rights reserved.