oalib
Search Results: 1 - 10 of 100 matches for " "
All listed articles are free for downloading (OA Articles)
Page 1 /100
Display every page Item
Aménagement forestier et lutte contre la pauvreté au Burkina Faso
Boukary Ouedraogo
Développement Durable et Territoires , 2009,
Abstract: Cet article utilise des données d’enquêtes sur les 8 principaux chantiers forestiers aménagés pour l’exploitation du bois-énergie au Burkina Faso, pour analyser l’impact de cette politique forestière sur les conditions de vie des ménages riverains de ces zones forestières. Ces enquêtes qui ont été financées par USAID à travers l’Antenne Régionale du Centre International de Recherche en Foresterie (CIFOR) en mai-juin 2005, ont couvert 355 b cherons de 24 villages situés entre 35 km et 250 km de la ville de Ouagadougou. Une première approche de la structure des revenus des b cherons a révélé la prédominance des revenus issus de l’exploitation forestière sur les autres sources de revenus de ceux-ci, et aussi la contribution de cette activité à l’amélioration des conditions de vie des b cherons. Les méthodes des percentiles et des indices de pauvreté ont été utilisées pour appréhender l’incidence, la profondeur et la sévérité de pauvreté parmi les b cherons exploitant ces zones forestières. Il en ressort que l’incidence de pauvreté des b cherons est inférieure à celle évaluée au plan national en 2003. Il en est de même pour la profondeur de la pauvreté dans ces zones forestières qui s’est révélée être inférieure à celle obtenue au niveau national. Cependant, la sévérité moyenne de pauvreté sur ces zones forestières observées est supérieure à celle observée au niveau national bien qu’il existence une forte disparité de ce seuil entre zones forestières et villages de ces zones. This article uses data from a large survey funded by US-AID and implemented by the Center for International Forestry Research (CIFOR) on the main eight managed forest areas for wood fuel production in Burkina Faso (may-june, 2005), for analyzing the effects of this forest management policy on peasants living conditions around these forest areas. This survey has covered 355 woodcutters of 24 villages located between 35 km and 250 km from Ouagadougou the capital city of this country. A preliminary approach of woodcutters’ income structure has revealed the magnitude of wood fuel income on their other income sources, and also the great contribution of this activity on the improvement of woodcutters’ living conditions. Percentiles and poverty indexes’ methods have been used to capture poverty incidence, deepness and severity among woodcutters of these managed forest areas. It worked out that woodcutters’ poverty prevalence (incidence) in these forest areas is lower than that computed at national level in 2003. It’s the same for the poverty deepness index which also is lower than that found
L’altruité : clé de la lutte contre la pauvreté  [cached]
Philippe Kourilsky
Field Actions Science Reports , 2012,
Abstract: Cet article présente le concept d’altruité et en montre l’importance philosophique et pratique dans la lutte contre la pauvreté. Forme très spécifique d’altruisme rationnel, l’altruité est le devoir de la liberté. Le devoir individuel d’altruité est la contrepartie nécessaire du droit aux libertés individuelles. Il est, par nature, distinct (mais complémentaire) de la générosité, et étranger à l’attente de don réciproque (même s’il ne l’exclut pas). L’idée d’altruité est fondatrice d’une théorie de la responsabilité individuelle et d’une théorie de la justice qui fournissent un cadre conceptuel à la lutte contre la pauvreté. Parce qu’elle ne prend sens que si elle est mise en uvre avec une méthode définie, elle offre également un cadre à l’action, comme le montre l’Initiative FACTS. L’altruité appara t ainsi comme une clé de la lutte contre la pauvreté.
La lutte contre la pollution en France Pollution Control in France  [cached]
Bellier P.
Oil & Gas Science and Technology , 2006, DOI: 10.2516/ogst:1980059
Abstract: A la suite de l'accident de l'Amoco Cadiz, les pouvoirs publics fran ais ont pris un certain nombre d'initiatives pour améliorer l'organisation et les procédés de lutte contre la pollution. Les efforts entrepris par le secteur privé, les organismes de recherche publics et l'administration ont déjà donné des résultats intéressants. Environ un an après la création du Centre de Documentation de Recherches et d'Expérimentations sur les Pollutions Accidentelles des Eaux (CEDRE), l'exposé fait le point de ces travaux et des grandes lignes des recherches qui sont actuellement poursuivies. Following the accident of the Amoco Cadiz, the French public authorities took various steps to improve the organization and processes for pollution control. The efforts undertaken by the private sector, public research organizations and the administration have already produced interesting results. About one year after the creation of Centre de Documentation de Recherches et d'Expérimentations sur les Pollutions Accidentelles des Eaux (CEDRE), this article reviews these efforts and the major guidelines of the research now being done.
La lutte contre la piraterie au large de la Somalie  [cached]
Vice-amiral Gérard Valin
EchoGéo , 2009,
Abstract: La piraterie dans le Golfe d’Aden et au large des c tes somaliennes conna t depuis 2008 un pic important. Précurseur dans la lutte contre ce fléau, organisant des accompagnements de navires vulnérables, conduisant des assauts pour libérer des otages, uvrant pour le vote de résolutions à l’ONU, la France a été à la pointe de la mobilisation internationale qui s’est progressivement organisée. Ses moyens opèrent désormais sous bannière européenne au sein de la force mise sur pied dans le cadre de l’opération Atalanta. Mais d’autres forces se sont également constituées avec notamment la Task Force 151, emmenée par les Américains, et l’OTAN ainsi que de nombreux pays agissant indépendamment. Si les attaques se poursuivent, elles connaissent un taux d’efficacité moindre. Seule une approche globale de la problématique somalienne permettra à long terme de sécuriser cet axe maritime stratégique qu’est le Golfe d’Aden pour le commerce mondial. A ce jour, seule l’Union européenne semble s’engager dans cette voie. Since 2008, piracy in the Gulf of Aden and off Somalia has considerably increased. France took initiatives and mobilized the international community by escorting vulnerable vessels, by freeing hostages and by working for resolutions at the United Nations. The French means are now used under the European flag, within Atalanta Operation. In parallel, some other operations have been set up by the USA (Task Force 151), NATO and various other States. Piracy goes on but the success rate is getting lower and lower. At the end of the day, only a global approach of the Somalian issues will be able to secure the Gulf of Aden, which is a strategic Sea Line Of Communication for the world trade. Today, only the European Union seems to follow this method.
La lutte contre la pauvreté entre altruisme et marché : un point de vue d’économiste  [cached]
Jean-Claude Berthélemy
Field Actions Science Reports , 2012,
Abstract: Conclure ce numéro spécial de FACTS Reports est bien difficile tant est grande la richesse et la diversité des analyses qui y sont présentées. Il faudrait avoir des compétences multiples, en sociologie, en histoire, en droit, en gestion, en économie, pour identifier de fa on pertinente toutes les le ons que l’on peut en tirer. Je vais plut t, pour rester dans mon champ de compétence, proposer une conclusion du point due vue de l’économiste.La lutte contre la pauvreté est sans doute un domaine...
La lutte contre la désertification pour le développement durable des terres arides  [cached]
Franco Bazzani
Journal of Agriculture and Environment for International Development , 2011,
Abstract: Un des obstacles scientifiques le plus persistant pour la lutte contre la désertification a été une très grande difficulté dans la quantification soignée de la nature et l’extension du problème lié, dans le passé, à une difficulté dans la définition du phénomène. La Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification (UNCCD) a donné une définition à ce phénomène et a aussi établie un “zonage” sur base écologique en considérant un intervalle dans le rapport entre les précipitations et l’évaporation possible pour la définition des zones affectées par le phénomène. Un prise en charge direct du coté des pays touchés par la désertification ou dégradation des terres, par la réalisation des Programmes d’Action Nationale, est aussi un des piliers de la convention. L’extension croissante des phénomènes de dégradation des terres et l’inquiétude tant des pays concernés que de la communauté internationale ont déterminé la nécessité de disposer et de mettre au point des outils de suivi et d’évaluation des processus de dégradation des terres avec la création d’un réseau de surveillance.
La lutte contre la pauvreté, un enjeu international (The Fight Against Poverty, an International Challenge)  [cached]
Isabelle Hillenkamp,Jean-Michel Servet
Ceriscope , 2012,
Abstract: L'article parcourt six décennies d'aide au développement et de lutte contre la pauvreté, montrant le passage d'une appréhension globale des pays pauvres à une prise de conscience croissante des disparités entre pays et des stratifications et inégalités sociales au sein de chacun d'entre eux. Sont couvertes des périodes aussi différentes que les débuts de la guerre froide et de la décolonisation, les grandes décennies du développement des années 1960 et 1970, sous influence des idées keynésiennes, jusqu'à l'hégémonie du néolibéralisme et finalement la proclamation des Objectifs du millénaire pour le développement en 2000. Cette lecture révèle la récurrence de débats sur le volume de l'aide, son efficacité, ses critères de ciblage, les effets d'opportunisme des pays donateurs comme des bénéficiaires et le maintien dans la dépendance des pays en développement . Ce parcours conduit à s'interroger sur la fonction de l'aide au développement dans les relations internationales : instrument performant de lutte contre la pauvreté ou de contr le de menaces réelles ou imaginaires en provenance des pays pauvres et ainsi du maintien de la paix et du statu quo entre puissants ? (The article reviews six decades of development aid and the battle against poverty, demonstrating a move from a concern about “poor nations” to a recognition of the disparities among countries and the stratification and social inequalities within each. It covers periods as diverse as the beginning of the Cold War and decolonization, the years of rapid development in the 1960s and 1970s under the influence of Keynesian economics, the dominance of neo-liberalism and finally the proclamation of the Millennium Development Goals in 2000. This history reveals the reoccurrence of debates over the volume of aid, its efficacy, its goals, the impact of opportunism by both donor and recipient countries and the continuing dependency of “developing ” countries. The reader is led to question the role of development aid in international relations : an instrument to fight poverty or to fight threats, both real and imagined, originating in poor countries and thereby to maintain peace and the status quo among the powers that be?)
La lutte internationale contre la piraterie au large de la Somalie depuis 2008  [cached]
Alban Sciascia
EchoGéo , 2009,
Abstract: La piraterie maritime est devenue en quelques mois un phénomène hautement médiatisé. Face à cet intérêt croissant, il convient de se questionner sur les intérêts profonds qui semblent à l’origine de cette lutte globale contre la piraterie. En se fondant sur un corpus varié et sur une analyse des forces en présence, nous essayerons de nous interroger sur les motivations profondes qui aujourd’hui permettent la mise en uvre d’une coopération internationale au large des c tes somaliennes. Suite à cette démonstration, étayée d’exemples précis, nous nous intéresserons à la mise en uvre de cette coopération, à ses limites ainsi qu’à ses conséquences. In few months, Medias has firmly focused on the maritime piracy. At the hands of this increasing interest about this phenomenon, it is advisable to question ourselves on the deep interest which could be the sources of this global struggle against piracy. Basing on a diversified body of knowledge and on an analysis of the powers at play, we will questioning about the deeper motives of the States attendees that allow the deployment of an international coalition of the Somali coast. After having summed up this point, we will take an interest on the implementation, limits and consequences of this cooperation.
Les sociétés militaires privées dans la lutte contre la piraterie  [cached]
Catheline Remy
Pyramides : Revue du Centre d'Etudes et de Recherches en Administration Publique , 2012,
Abstract: La Somalie est au c ur de l’actualité avec la résurgence d’actes de piraterie de plus en plus spectaculaires. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a autorisé les Etats à réprimer ces actes dans les eaux territoriales somaliennes. L’OTAN et l’Union européenne ont, sur cette base, déployé une force navale au large des c tes somaliennes. D’autres acteurs sont également présents en mer pour des activités de sécurisation. Les sociétés militaires privées profitent, en effet, de cette aubaine pour proposer leurs services aux armateurs et aux Etats. Ces sociétés offrent une variété de services allant de la consultance à des escortes armées en passant par la négociation pour la libération d’otages.L’emploi de sociétés militaires privées dans le cadre de la lutte contre la piraterie soulève des questions d’ordre juridique national et international. Le droit national de l’Etat dans lequel les activités de sécurité sont exercées précise les conditions dans lesquelles ces activités peuvent être exercées. En droit international, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer habilite uniquement les Etats à réprimer les actes de piraterie. Cependant, ces aspects juridiques ne semblent pas empêcher l’emploi de telles sociétés.
La lutte contre l’insalubrité en Région bruxelloise : de la théorie à la pratique  [cached]
Frédéric Degives,Nicolas Bernard
Pyramides : Revue du Centre d'Etudes et de Recherches en Administration Publique , 2011,
Abstract: La Région de Bruxelles-Capitale a adopté en 2003 un Code du logement axé essentiellement sur la qualité des biens. Les habitations louées ou proposées à la location doivent désormais observer un éventail de règles de sécurité, de salubrité et d'équipement. La mise en place d'un tel système, avec le dispositif de contr le administratif qu'il implique, ne s'est cependant pas faite sans soulever certaines interrogations, voire appréhensions, émanant de milieux divers. Les propriétaires agitaient le spectre d'une chasse aux sorcières, tandis que les locataires craignaient que les inspections sur le terrain se traduisent par un grand nombre de fermetures de biens qui, non assorties d'une solution de relogement, conduiraient la lutte contre l'insalubrité à se retourner contre ses destinataires présumés. Les communes, enfin, ne voyaient pas d'un il nécessairement favorable l'immixtion d'un acteur régional dans un domaine (l'inhabitabilité des logements) qu'elles avaient l'habitude de traiter seules, sur pied de la Nouvelle Loi Communale. Près de cinq ans après l'entrée en vigueur du Code du logement, il s'indique de faire le point sur l'application de l'outil. Ces appréhensions, en somme, avaient-elles lieu d'être ? C'est à cette question que s'attelle le présent article, dont l'originalité méthodologique consiste à avoir croisé pour ce faire le point de vue d'un académique à celui, plus empirique, d'un directeur d'administration directement concerné. S'ils développent des logiques propres, ces regards n'en produisent pas moins des conclusions largement convergentes : à l'analyse, force est de constater que la mise en uvre des règles de qualité sur le terrain a déjoué bien des écueils et, partant, rasséréné nombre d'acteurs.
Page 1 /100
Display every page Item


Home
Copyright © 2008-2017 Open Access Library. All rights reserved.