All Title Author
Keywords Abstract


Rouges de Languedoc : l’exploitation des carrières de Caunes et de Félines en Minervois

DOI: 10.4000/crcv.11976

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Sollicité par le seigneur et abbé de Caunes, le sculpteur génois Sormano rouvre des carrières de marbre, dans les années 1610. Six ma tres italiens s’installent à Caunes et font envoyer les marbres du Languedoc à Carrare, de même qu’ils font transporter du marbre blanc depuis l’Italie. Vers 1658, un architecte fran ais, Jean Baux, se charge de fournir des pièces sculptées aux églises du sud-ouest, seul ou en association avec les marbriers italiens. L’importance des commandes pour les batiments royaux favorise le sculpteur caunois et provoque l’arrivée de nombreux travailleurs du marbre, du sculpteur à l’ouvrier. Les documents d’archives permettent de mettre en valeur la situation privilégiée des carrières de Caunes et de Félines, de préciser les moyens de transport et les techniques, d’analyser le r le des intermédiaires dans le commerce vers l’Italie et les Batiments du roi.

Full-Text

comments powered by Disqus