All Title Author
Keywords Abstract


Representing the Israeli-Palestinian conflict

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Cette présentation propose un parcours historique des questions majeures que pose l’étude des représentations du conflit israélo-palestinien dans le monde occidental, en évoquant aussi les différences internationales, singulièrement entre les médias et les opinions publiques américaines d’une part, européennes d’autre part. Elle part de l’image favorable dont Isra l a longtemps bénéficié dans le monde occidental après la création de l’état en 1948, à la notable exception du monde communiste et de ses médias. Cette “israélophilie”, au moins apparente, peut s’expliquer par la vague de sympathie née après le génocide, par l’identification d’Isra l à un état européen dans une zone du monde “à civiliser”, par des alliances diplomatiques… à partir de 1967, les médias occidentaux ont adopté une position plus critique. L’occupation des territoires, identifiée à la colonisation désormais condamnable, la sympathie pour la cause palestinienne devenue peu à peu le “bon combat” pour la gauche et singulièrement la gauche radicale, la montée du fondamentaliste religieux en Isra l (spécialement pour une Europe très la que) constituent des facteurs explicatifs. Le retour du refoulé antisémite sous forme d’anti-israélisme doit aussi être considéré. Pour les correspondants, l’occupation, avec ses images de civils palestiniens face à une armée puissante, remplace le narratif héro que du nouvel état. Enfin, peut-être sommes-nous entré, depuis 2005, dans une phase plus incertaine. Certains facteurs sont défavorables aux Palestiniens : ainsi la montée internationale de l’Islam radical associés aux attentats suicide, la division entre Gaza et la Cisjordanie. Isra l recueille toujours la sympathie américaine, mais en Europe, l’étude de l’opinion publique à long terme suggère que la part des indifférents au conflit s’accroit, même si les minorités de public militants et diasporiques continuent de suivre le conflit (et de surveiller les médias) avec passion. This paper puts the representations of the Israeli-Palestinian conflict in the Western world into historical perspective, while also evoking the international differences between the media and public opinion in the U.S, on the one side, and in Europe, on the other side. It starts from the favorable image which Israel has enjoyed until the Six-Day War, with the notable exception of the Communist world and its media. This can be explained mostly by the post-war discovery of the genocide, the identification of Israel with a European state in a zone still to be “civilized”, and diplomatic alliances. From 1967 onwards, the media ha

Full-Text

comments powered by Disqus