全部 标题 作者
关键词 摘要


Aphasie : Contraintes vs Gouvernement, le cas des clusters

DOI: 10.1051/shsconf/20120100115

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

L'objet de ce travail est de comprendre les processus phonologiques qui structurent le langage : pathologique ou non. Notre approche apparie phonologie et aphasiologie. Nous proposons ici une analyse de ces processus phonologiques à travers l'étude des groupes consonantiques dans les structures syllabiques dont ils dépendent. Le cas des clusters appara t essentiel dans cette problématique. Cet objet n'est que trop peu exploité dans les travaux aphasiologiques alors qu'il s'avère central dans les approches phonologiques par les problèmes représentationnels qu'il pose : relations ou absence de relations entre les consonnes, hétérosyllabicité ou ambisyllabicité. Notre étude prend en compte : - une dimension segmentale : à travers la notion de complexité, - une dimension syllabique : par les relations de gouvernement imposées sur les représentations phonologiques. Nous postulons que ce n'est qu'en considérant l'interrelation de ces dimensions que l'on peut produire une explication des désordres phonologiques observés en pathologie et montrer que des régularités émergent. Dans cet article, nous exposons les traitements proposées à l'aphasie à travers deux cadres phonologiques : la Théorie de l'Optimalité [OT] et la Théorie des Contraintes et des Stratégies de Réparation [TCSR]. Il s'agit d'observer les apports et limites rencontrés par ces modèles. Ensuite, à partir de la Phonologie du Gouvernement, cadre dans lequel nous nous situons, depuis [KLV : 1985] jusqu'à [Scheer : 2010], nous analysons les données et exposons une explication des phénomènes tant au niveau segmental que syllabique. L'étude est basée sur un échantillon de 15 aphasiques (Broca, Wernicke, Conduction) de l'unité Neuro- Vasculaire du CHU de Nantes : tous souffrent d'une aphasie consécutive à une lésion cérébrale. Les données ont été récoltées au maximum 72h après le traumatisme à partir d'un protocole expérimental destiné à faire surfacer les troubles phonémiques à travers une tache de dénomination et de répétition. Nous comparons le traitement réalisé par chacun des cadres pour le cas des aphasies confrontant ainsi les notions de Contraintes et de Gouvernement en phonologie. Nous montrons comment le cadre CVCV apporte une solution à la question des clusters consonantiques et de leur r le dans la définition de la complexité segmentale et syllabique. Ce cadre permet de reconsidérer cette notion de complexité en terme d'opérations conditionnées par le gouvernement et la structure interne des segments. Enfin, ce modèle ouvre de nouvelles perspectives d'analyses des comportements aphasiques :

Full-Text

comments powered by Disqus