全部 标题 作者
关键词 摘要


When geographical indication conflicts with food heritage protection Projet d’indication géographique : entre préservation d’un patrimoine alimentaire et uniformisation d’une production. Le cas du fromage Serrano, Rio Grande do Sul, Brésil

Keywords: food heritage , geographical indication , origin-linked , origin labelling , standardization , top-down project , patrimoine alimentaire , identité culturelle , indication géographique , lien à l’origine , standardisation

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

The push for origin labelling represents a new challenge for developing countries. This article describes an origin-labelling scheme under consideration by Emater, a Brazilian public body established to support small farmers. The product in question is Serrano cheese, a local speciality from the Campos de Cima da Serra region in Rio Grande do Sul (the southernmost state in Brazil). Some 70 semi-structured interviews were conducted to explore respondents’ attitudes to Geographical Indication (GI), and assess its relevance as a means of preserving the cultural identity of Serrano cheese. Our findings revealed the limitations of the scheme due to its top-down design, suggesting that Emater has failed to grasp the full implications of GI classification. While the aim would be to promote and preserve local history and culinary heritage, the outcome may be quite the opposite: GI labelling may lead to standardized production methods that would cut local producers out of the loop altogether. Dans les pays du Sud, les initiatives visant à établir ou à renforcer les liens entre les produits d’origine et leur territoire de production représentent un enjeu de développement. Cet article présente le projet de valorisation d’une spécialité locale, le fromage Serrano, en cours d’étude par une institution brésilienne, l’Emater. Soixante-treize entretiens semi directifs nous ont permis d’évaluer la pertinence d’une indication géographique (IG) dans une optique de conservation de l’identité culturelle du fromage. L’analyse révèle les limites d’un projet descendant (top-down) et suggère les difficultés d’appropriation du sens et des implications de la mise en place d’une IG par l’Emater. Malgré la volonté de valoriser et de revendiquer une histoire et un patrimoine alimentaire, ce label devrait conduire à une standardisation de la production et à une exclusion des producteurs. Il se pourrait que l’indication géographique ne soit pas l’outil le mieux adapter pour sauvegarder le patrimoine alimentaire des Campos de Cima da Serra.

Full-Text

comments powered by Disqus