全部 标题 作者
关键词 摘要


Soigner par la nature à la Réunion : l’usage des plantes médicinales comme recours thérapeutique dans la prise en charge du cancer Using Nature to Heal in the Reunion: Medicinal Plants as Therapeutic Recourse in Cancer Care Management

DOI: 10.4000/anthropologiesante.710

Keywords: Cancer , Reunion Island , Medicinal plants , profane logics , autonomy of care , alternative medicine , Cancer , Ile de la Réunion , médecine traditionnelle , Plantes médicinales , logiques profanes , autonomie des patients , recours alternatifs

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Cet article analyse les logiques profanes qui président à la consommation de plantes médicinales à l’ le de la Réunion, dans le cadre de la prise en charge du cancer. Le contexte réunionnais est caractérisé par la pluralité des recours (médecine traditionnelle, biomédecine, médecines alternatives). Celle-ci est en particulier observée dans la prise en charge du cancer. Pour cette maladie dans l’immense majorité des cas, les recours se conjuguent à une prise en charge médicale. Les plantes médicinales occupent une place prépondérante au sein de la constellation de recours. Ces consommations de plantes habituellement sous forme de tisanes s’appuient sur des savoirs hérités et un habitus. Une fois le cancer diagnostiqué, certains malades vont abandonner l’usage de plantes dans la mesure où les médecins les contre-indiquent. D’autres au contraire vont consommer ces plantes afin d’accompagner la maladie ou aider à la guérison. Le rapport aux plantes apparait alors en lien avec la manière dont les malades s’inscrivent dans la prise en charge de leur maladie. Elle révèle une rupture de dépendance à l’égard de la médecine occidentale qui reste cependant partielle. L’usage des plantes peut prendre la signification d’une affirmation d’une identité culturelle dans un contexte de bouleversement de l’être provoqué par la maladie. Dans l’univers profane réunionnais, cet usage affranchi des prescriptions des tradipraticiens (tout en restant en continuité avec leurs savoirs) renvoie à une démarche plus autonome dans la gestion individuelle des soins. Mais dans les deux cas, elle est un révélateur de stratégies de réappropriation de la maladie. This article analyses the profane logics underlying cancer patients’ medicinal plant consumption in the Reunion island (French department in the Indian Ocean). Care in the Réunionese context is characterized by the combined use of traditional, conventional and alternative medicines. This is particularly the case for cancer treatment. However, in the majority of cancer cases, various therapeutic means are associated with medical care. Medicinal plants play a great role in these multiple strategies. The consumption of theses plants, usually in the form of herbal tea, relies on well established knowledge and local custom. Once their cancer diagnosed, some patients may give up the use of these plants at their physician’s request while others continue using them in order to accompany the disease or help the healing process. The consumption of plants appears thus to be linked to the way patients try to subjectively involve themselves i

Full-Text

comments powered by Disqus