All Title Author
Keywords Abstract


Le faux Jugement de Paris — une lecture du frontispice de La Philosophie dans le boudoir

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Le frontispice de La Philosophie dans le boudoir représente, en apparence, un Jugement de Paris. Par son ambiance galante et philosophique, il attire le lecteur/spectateur et l’incite à entrer dans le monde sadien. Cette trompeuse amorce permet en fait à l’auteur de renverser toutes les valeurs établies par le biais d’une redéfinition du plaisir, et ouvre à un questionnement sur l’usage du faux dans le contexte pédagogique des Lumières. The frontispiece of La philosophie dans le boudoir seemingly represents the scene of the Judgement of Paris. By establishing a gallant and philosophical ambiance, it attracts the reader/spectator and calls her or him into Sade’s world. The art, both pictorial and textual, of employing the “trompeuses amorces” consists of reversing all of the established values through a redefining of pleasure. It reappraises the problems of the use of the false in the pedagogic context of the Enlightenment.

Full-Text

comments powered by Disqus