All Title Author
Keywords Abstract


What is a problem?

DOI: 10.1007/s10202-011-0091-0

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Entre autres, le terme problème joue un r le majeur dans les différentes tentatives de caractériser l’interdisciplinarité (ou transdisciplinarité, utilisé de manière synonyme dans cette étude). L’interdisciplinarité (ID) est définie comme la résolution des problèmes entre la science, la technologie et la société ainsi que l’orientation des problèmes en-dehors des limites disciplinaires (cf. Frodeman et al.: The Oxford Handbook of Interdisciplinarity. Oxford University Press, Oxford, 2010). Le point de départ de cette étude est d’éclaircir la notion vague du problème afin de recommander un genre spécifique d’interdisciplinarité: l’interdisciplinarité axée sur le problème. Avec une approche ex negativo je vais alors montrer ce que l’interdisciplinarité ne veut pas dire. En utilisant des références à des distinctions bien connues du monde de la philosophie de la science, je montrerai trois autres types d’ID qui ne devraient pas être placées sous le terme universel de l’interdisciplinarité axée sur le problème : l’interdisciplinarité axée sur l’objet (ontologie), l’interdisciplinarité axée sur la théorie (épistémologie), et l’interdisciplinarité axée sur la méthode (méthodologie). Différentes traditions de la philosophie peuvent être liées à ces sens reconnaissables. J’éclaircirai la notion du problème en examinant trois éléments systématiques: l’état non-désiré initial, l’état final désiré, les barrières qui existent entre l’état initial et l’état final. Ces trois éléments contiennent trois genres de connaissance liés: les connaissances des systèmes, de la cible et de la transformation. Cette étude conclut en soulignant que c’est de l’interdisciplinarité axée sur le problème que le plus grand besoin existe; c’est également ce genre d’interdisciplinarité qui présente le plus grand défi.

Full-Text

comments powered by Disqus